CSBE-SCGAB
Wednesday, 14 September 2016 14:43

Message from President Vijaya Raghavan

Vijaya RaghavanBonjour!!  Greetings!!

It is time to reflect on the past, take stock of the present and gaze into the crystal ball for the future …

As of September 2, 2016, it has been exactly 47 years and eight months to the day since I have come to Canada.  My journey during this period has taught me to realize the importance of learning and to be connected to nature in a multi-disciplinary framework.  Thanks to all my gurus (teachers), colleagues, and shishyas (students) who have taught me humility and wisdom in life.  I am in a milieu of smart people called bioengineers who can make a big difference not only in addressing current challenges but also for the future where the global population is heading towards over ten billion people in the next two to three decades.  Canada being an exporter of various agricultural commodities has a lot to offer not only in agriculture but in many other areas as well.  Sustainable development goals are key in all walks of life including our food/ energy/ environment system nexus.  The CSBE and its members are very well-positioned to play a role in meeting these challenges. 

The agricultural sector in Canada has gone through dire straits over the last few decades due to changes in the role of agriculture in Canadian society, and in the perception of the role of engineers in this field.  Similarly, the CSBE has been adapting to these changes seeking renewal in order to be a sustainable entity.  As the saying goes “Charity begins at home”, i.e. we have to sustain ourselves first. Let me share our experience at McGill wherein the degree offered by our undergraduate program was transformed in 2004 from a B.Sc. (Agr. Eng.) to a B.Eng. (Bioresource). The name of the department has undergone several changes: from “Agricultural Engineering” to “Agricultural and Biosystems Engineering” in 1995, and on to “Bioresource Engineering” in 2002, as it is known today. This along with changes in our curriculum to expand beyond the classical core agricultural engineering have helped us to attract many more undergraduates to our program. The number currently stands at around 220. Changes were also done at Université Laval which has programs in génie agroalimentaire, génie agroenvironmental and génie alimentaire that are attracting a good number of undergrads. A similar initiative was taken at the University of Manitoba’s Department of Biosystems Engineering where undergraduate student enrolment is high. At the University of Guelph, the School of Engineering has several programs including a Biological Engineering program which attract high numbers of undergraduate students. Given this scenario, how do we initiate a change in other campuses across Canada?? I wish to re-kindle this thought in the minds of our colleagues to consider this challenge to demonstrate the relevance of bioengineering programs in educating and training future generations of engineers in sustainable agriculture, food production and bioprocessing, and the environment.   

 The students in these bio-based engineering programs are thus to be encouraged to become student members of our society, and to be motivated to assume the role of future leaders of our profession.  The benefits of becoming a member of the CSBE throughout their professional and academic careers should be underlined. The CSBE offers to engineers graduating from these bio-related programs a platform that unites them and gives them a professional base within which they can find support, representation, and a network with others in the different sectors of bio-engineering.  This strategy of recruiting from undergraduate programs as members of our society could help us to achieve greater numbers and will help to sustain our profession and our society in the future.

In addition to our undergraduate programs, almost all of our universities have healthy graduate programs leading to Master’s and Doctoral degrees. The students of these programs are all potential members to be recruited to our society and retained after graduation.  There are already several strategies put in place to achieve this goal.  I challenge all members to use these strategies to recruit new students to our society.  Also I kindly request you to bring to my attention any new thoughts to achieve these goals. 

The next possibility for new membership could come from identifying potential members in small, medium, and large scale industries where bio-engineers are contributing to the growth of these industries.  Ideas are welcome to achieve this goal. 

Another possible source of members could be from other countries.  Members of the Chinese Society of Agricultural Engineers, Indian Society of Agricultural Engineers, and Nigerian Society of Agricultural Engineers have expressed interest which need to be concretized. 

Which brings me to my final item. We are participating in an ASABE Global Initiative.  The “Engineering and Technology Innovation for Global Food Security” Conference is taking place on October 24-27, 2016 at Stellenbosch near Cape Town, South Africa in which our members are actively involved.  The conference is focused on the following themes: 

  • Theme 1 – Enhancement of Food Availability through Mechanization and Precision Agriculture
  • Theme 2 – Enhancement of Food Availability through Water Management
  • Theme 3 – Postharvest and Value-added Processing for Efficient Food Utilization.
  • Theme 4 – Food Distribution and Logistics for Accessibility
  • Theme 5 – Capacity Building for Food System Stability
  • Theme 6 – Systems Level Performance for Food System Stability

Have a great year!

Vijaya Raghavan
http://www.mcgill.ca/bioeng/faculty-and-staff/vijaya-raghavan

 


Bonjour,

C’est le temps de réfléchir sur le passé, de faire le point sur le présent, et de regarder dans une boule de cristal pour voir l'avenir ...

En date du 2 Septembre 2016, ça fait exactement 47 ans et huit mois, jour pour jour, que je suis arrivé au Canada. Cette aventure m'a permis d’apprécier l'importance de l'apprentissage et la nécessité d’aborder la nature qui nous entoure dans un cadre multidisciplinaire. Merci à tous mes gourous (enseignants), collègues et shishyas (étudiants) qui m’ont appris l'humilité et la sagesse. Je suis entouré de gens intelligents appelés bio-ingénieurs qui peuvent faire la différence non seulement pour relever les défis auxquels nous faisons face, mais aussi ceux à venir. Il y aura plus de dix milliards de personnes sur terre dans moins de trente ans. Le Canada est un grand exportateur de denrées agricoles, il a donc beaucoup à offrir non seulement dans le secteur agricole, mais dans plusieurs autres secteurs d’activité. Les objectifs de développement durable sont essentiels pour assurer la pérennité et la santé des activités consacrées à l’alimentation, l’énergie et l’environnement. La SCGAB et ses membres sont très bien placés pour jouer un rôle prédominant pour relever ces défis.

Au cours des ans, le secteur de l’agriculture a connu de grands bouleversements causés par le changement du rôle de l'agriculture dans la société canadienne. Cette transformation a affecté la perception du rôle des ingénieurs dans ce domaine. De son côté, la SCGAB a dû s’adapter à ces changements et se renouveler pour assurer sa survie. Comme le dit le proverbe : « La charité bien ordonnée commence par soi-même », il faut donc prendre les actions nécessaires pour assurer notre pérennité. Laissez-moi vous parler de notre expérience à McGill où le degré offert par notre programme de premier cycle a été transformé, en 2004, d'un B.Sc. (Agr. Eng.) à un B. Eng. (Bioressources). Le nom du département a aussi subi plusieurs changements. Du département de "Génie agricole" il est devenu le département de "Génie agricole et des biosystèmes", en 1995, et le département de "Génie des bioressources" en 2002. Ceci couplé à des changements au sein du programme pour étendre la formation au-delà du noyau classique de l’ingénierie agricole, nous a permis d'attirer beaucoup plus d'étudiants de premier cycle et il se situe présentement à près de 220 étudiants. Des changements ont également été fait dans d’autres universités comme à l'Université Laval où des programmes en Génie agroalimentaire, en Génie agroenvironnemental et en Génie alimentaire sont offerts. Une initiative similaire a été prise à l'Université du Manitoba où le nombre d’étudiants de premier cycle au département de Génie des biosystèmes est élevé. À l'Université de Guelph, l'École d'ingénierie offre plusieurs programmes, dont un programme de Génie biologique qui attire un grand nombre d'étudiants de premier cycle. Compte tenu de ces résultats tangibles, comment pouvons-nous initier des changements similaires sur les autres campus au Canada ? Je souhaite raviver cette pensée dans l'esprit de mes collègues afin de démontrer la pertinence des programmes en ‘bio’ ingénierie dans l'éducation et la formation des générations futures d'ingénieurs en agriculture durable, énergies renouvelables, et en environnement.

Les étudiants de ces programmes doivent être encouragés à devenir membres étudiants de notre société, et motivé pour prendre le rôle des futurs leaders de notre profession. Nous devons leur démontrer les avantages d’être membre de la SCGAB et de le demeurer tout au long de leur carrière professionnelle. La SCGAB offre aux ingénieurs diplômés une plate-forme qui les unie et leur donne une base professionnelle au sein de laquelle ils peuvent trouver du soutien, de la visibilité, et un réseau composé de professionnels œuvrant dans leurs champs d’activité. Cette stratégie de recrutement au niveau des programmes de premier cycle devrait nous permettre d’accroître le nombre de membres et elle nous aidera à maintenir la pérennité de notre profession et de la SCGAB.

En plus de nos programmes de premier cycle, la quasi-totalité de nos universités offrent des programmes d'études supérieures en ‘bio’ ingénierie menant à la maîtrise et au doctorat. Les étudiants de ces programmes sont tous des membres potentiels que nous devons recruter et conservés après l'obtention du diplôme. Il existe déjà plusieurs stratégies mises en place pour atteindre cet objectif. Je mets au défi tous les membres à les utiliser pour convaincre de nouveaux étudiants à se joindre à notre société. Aussi je vous prie de bien vouloir porter à mon attention toutes nouvelles idées qui nous permettraient d’atteindre cet objectif.

Une autre possibilité pour accroître le nombre de membres serait de faire du recrutement dans les petites, moyennes et grandes entreprises œuvrant dans nos domaines d’activité. Vos idées sont les bienvenues pour atteindre cet objectif.

Nous pourrions aussi recruter des membres dans d'autres pays. Les membres de la Société chinoise des ingénieurs agricoles, de la Société indienne des ingénieurs agricoles et la Société nigériane des ingénieurs agricoles ont exprimé leurs intérêts et ils ne demandent qu’à être concrétisés.

Ce qui m’amène à mon dernier point. Nous participons à une initiative mondiale de la ASABE : la conférence sur "L’ingénierie et les innovations technologiques pour la sécurité alimentaire mondiale". Cette Conférence aura lieu du 24 au 27 octobre 2016 à Stellenbosch, une ville près du Cape Town en Afrique du Sud. La conférence porte sur les thèmes suivants :

  • Thème 1 – Mécanisation et agriculture de précision pour améliorer la disponibilité alimentaire
  • Thème 2 – Gestion des ressources hydriques pour améliorer la disponibilité alimentaire
  • Thème 3 – Technologies post-récoltes et transformation à valeur ajoutée pour l'utilisation efficace des aliments
  • Thème 4 - Distribution des denrées alimentaires et logistique pour leur accessibilité
  • Thème 5 - Renforcement des capacités pour la stabilité du système alimentaire
  • Thème 6 - Performance du niveau des systèmes pour la stabilité du système alimentaire

Sur ce, je vous souhaite une excellente année !

Vijaya Raghavan

http://www.mcgill.ca/bioeng/faculty-and-staff/vijaya-raghavan
Read 819 times Last modified on Thursday, 15 September 2016 15:02
Vijaya Raghavan

CSBE/SCGAB President 2016-2017

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Submit your news

The CSBE is looking for news from its members!

Please send your text with good resolution pictures to This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.Your news will be published in the next Perspectives Newsletter.

Search for News

Login